Du nouveau pour les assistants socio-éducatifs au 1er février 2018

Assistants socio-éducatifs : UNE REVALORISATION INCERTAINE ET À LONG TERME !

Répondant toujours au dogme de l’austérité, le gouvernement a utilisé de véritables pirouettes statutaires pour ne pas augmenter les assistants socio-éducatifs à la mesure des revendications portées depuis plusieurs années.

Non seulement il n’y aura pas de véritable catégorie A, au sens de la rémunération liée à ce niveau de diplôme (Bac+3), mais, en outre, les reclassements n’entreront en vigueur qu’au 1er février 2018 et aucun agent ne sera reclassé en classe exceptionnelle (second grade). 

Le cadre d’emplois débutera à l’indice 365 pour finir au 608 (627 en 2020) alors que le second grade d’attaché territorial termine à l’indice majoré 793 soit un écart de 867 euros (778 en 2020). Lorsque l’on compare l’écart entre le 3ème grade d’attaché et celui d’assistant socio-éducatif, l’écart se creuse encore : 1682 euros entre l’indice 608 des assistants et le hors échelle 3ème chevron des attachés hors classe ! La marge de négociation est plus que significative.

Missions : les missions du cadre d’emplois sont partiellement redéfinies par le décret, alors même qu’aucune négociation n’a eu lieu sur ce point !!! Les « personnes » devront être intégrées aux prises de décision. De même la notion de travail en partenariat avec les intervenants des structures est mise en exergue.

 FO revendique :

 –  Un alignement du niveau de rémunération sur celui des attachés territoriaux,

 –  Des recrutements de postes suffisants pour faire face aux besoins de la population

–  Une reconnaissance des missions des assistants socio-éducatifs,

  –  Une redéfinition des missions en accord avec la déontologie inhérente à leurs activités…

 

Non à la poursuite de la territorialisation de l’école publique

Le ministre de l’Education nationale a présenté un projet de décret au Conseil Supérieur de l’Education le 8 juin dernier, qui ouvre la possibilité aux communes de revenir à la semaine de 4 jours tout en dérogeant au calendrier scolaire national des congés et vacances scolaires comme bon leur semble. C’est pourquoi Force ouvrière a voté contre ce projet de décret.

Pour la FSPS FO et la FNEC FP-FO, ce projet démontre que le dossier de la réforme des rythmes scolaires n’est pas clos. Pour autant, la solution ne peut passer par la poursuite de la territorialisation de l’Ecole publique qui conduit à la remise en cause des qualifications, des emplois et des statuts de tous les personnels, enseignants, ATSEM ou animateurs.

LIRE LA SUITE!

RYTHMES SCOLAIRES – Décret

Résultat de recherche d'images pour "rythmes scolaires"

Cher(e) Camarade,

Tu trouveras en pièces jointes, une circulaire intitulée :

DECRET « BLANQUER »  SUR LES RYTHMES SCOLAIRES

Quelles conséquences pour les agents des écoles primaires ?

ainsi que le décret N° 2017-1108 du 27 juin 2017 relatif aux dérogations à l’organisation de la semaine scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires publiques.

CIRCULAIRE SUR LES RYTHMES SCOLAIRES

deìcret rythmes scolaires 2017

Promotion interne 2017

Résultat de recherche d'images pour "promotion interne png"

La présente circulaire a pour objet de préciser les dispositions applicables à la promotion interne au titre de l’année 2017.

1. Définition La promotion interne constitue un mode de recrutement dérogatoire au recrutement suite à la réussite d’un concours. Elle se définit comme étant un mode d’accès à un cadre d’emplois supérieur par l’inscription d’un fonctionnaire sur une liste d’aptitude. Il convient de la distinguer de l’avancement de grade.

Exemple : Adjoint technique territorial (Catégorie C) Technicien territorial (Catégorie B)

L’inscription sur une liste d’aptitude au titre de la promotion interne s’effectue, sur proposition de l’autorité territoriale, après avis de la Commission Administrative Paritaire (CAP) :

– Suite à la réussite d’un examen professionnel ;

– Au choix (= à l’ancienneté).

LIRE!

Congés annuels

Résultat de recherche d'images pour "vacances"

La présente circulaire a pour objet de préciser les dispositions relatives aux congés annuels des agents publics. Il convient notamment de distinguer les congés annuels des jours fériés, des autorisations spéciales d’absence et des repos compensateurs.

1. Champ d’application Sont concernés par les dispositions de la présente circulaire :

– Les fonctionnaires territoriaux stagiaires et titulaires ;

– Les fonctionnaires territoriaux à temps partiel et à temps non complet ;

– Les agents contractuels de droit public. Ne sont pas concernés par les dispositions de la présente circulaire :

– Les agents contractuels de droit privé (CUI/CAE, emploi d’avenir, contrat d’apprentissage, …) ;

– Les agents vacataires

LIRE!

Calcul de la retraite : le point sur les droits liés aux enfants

Vous avez eu ou élevé des enfants ? Savez-vous que cela peut impliquer pour vous une augmentation de votre durée d’assurance et du montant de votre retraite ? L’Assurance retraite fait le point sur la question.

L’Assurance retraite revient en détail sur :

  • les périodes de maternité ou de congé pour adoption (ces périodes peuvent vous permettre de valider des trimestres pour la retraite) ;
  • les parents au foyer (votre caisse d’allocations familiales a peut-être cotisé pour vous à l’assurance vieillesse des parents au foyer) ;
  • la majoration de durée d’assurance pour enfant (jusqu’à 8 trimestres supplémentaires par enfant) ;
  • les personnes ayant élevé un enfant handicapé (majoration dans la limite de 8 trimestres) ;
  • le congé parental (majoration de durée d’assurance égale à la durée effective de ce congé) ;
  • les parents ayant eu 3 enfants ou plus (le montant de votre retraite est augmenté automatiquement de 10 %) ;
  • la majoration de la retraite de réversion pour enfant à charge .

LIRE!

Ce qui change au 1er juillet 2017

Allocations d’assurance chômage, liquidation unique des retraites, isolation acoustique en cas de travaux importants, diagnostics électricité et gaz à fournir pour les locations, verbalisation en cas de circulation sans vignette en zone de circulation restreinte ou encore conformité des plaques d’immatriculation des deux roues. Retrouvez les principales nouveautés au 1er juillet 2017.

LIRE!

J-C Mailly face au nouveau gouvernement « Réformistes et exigeants, nous jugerons sur les actes en fonction de nos positions »

Nous mesurerons rapidement, après les élections législatives, la sincérité du gouvernement. À savoir, comme ils le disent actuellement, s’il s’agit d’une vraie concertation. Auquel cas il faudra non seulement nous écouter, mais nous entendre et travailler sur des textes écrits. Ou si, les législatives passées et en fonction des résultats annoncés, la volonté de passer en force revient, ce qui sera inévitablement source de tensions.

Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, nous ne sommes ni naïfs, ni suspicieux a priori. Nous jugeons et jugerons sur les actes en fonction de nos positions.

C’est pourquoi, par exemple, à la lecture des documents publiés par Libération, nous avons tiré la sonnette d’alarme en déclarant « halte au feu ».

LIRE !

DEPECHE AFP 07 JUIN 2017

Cher(e) Camarade,
Tu trouveras ci-joint

la Dépeche AFP : Jean-Claude MAILLY : « Halte au feu ».

                   DÉCLARATION DU BUREAU CONFÉDÉRAL DE FORCE OUVRIÈRE

Le Bureau Confédéral de FORCE OUFRIERE a pris connaissance de la  » feuille de route  » adressée par le gouvernement, dans le respect de l’article L1 du Code du travail.

Il n’y a pas de surprise sur le calendrier et sur le respect de la concertation.

Il va maintenant falloir creuser le contenu.

D’ores et déjà parmi les points, à priori positifs, on peut noter : le respect de l’ordre public (loi), la place de la branche ou la conciliation prud’homale.

Sur les points potentiellement négatifs, on trouve notamment les prud’hommes, les institutions représentatives du personnel, l’objectif des simplifications ou les traitements des vices de procédure.

Tous ces points seront prochainement traités dans la concertation où FORCE OUVRIERE défendra ses positions.

Les autres thèmes qui seront abordés ultérieurement (ex. assurance chômage, cotisations sociales ou retraites) feront l’objet d’autres analyses et réactions de FORCE OUVRIERE.