J-C Mailly face au nouveau gouvernement « Réformistes et exigeants, nous jugerons sur les actes en fonction de nos positions »

Nous mesurerons rapidement, après les élections législatives, la sincérité du gouvernement. À savoir, comme ils le disent actuellement, s’il s’agit d’une vraie concertation. Auquel cas il faudra non seulement nous écouter, mais nous entendre et travailler sur des textes écrits. Ou si, les législatives passées et en fonction des résultats annoncés, la volonté de passer en force revient, ce qui sera inévitablement source de tensions.

Comme je l’ai dit à plusieurs reprises, nous ne sommes ni naïfs, ni suspicieux a priori. Nous jugeons et jugerons sur les actes en fonction de nos positions.

C’est pourquoi, par exemple, à la lecture des documents publiés par Libération, nous avons tiré la sonnette d’alarme en déclarant « halte au feu ».

LIRE !

DEPECHE AFP 07 JUIN 2017

Cher(e) Camarade,
Tu trouveras ci-joint

la Dépeche AFP : Jean-Claude MAILLY : « Halte au feu ».

                   DÉCLARATION DU BUREAU CONFÉDÉRAL DE FORCE OUVRIÈRE

Le Bureau Confédéral de FORCE OUFRIERE a pris connaissance de la  » feuille de route  » adressée par le gouvernement, dans le respect de l’article L1 du Code du travail.

Il n’y a pas de surprise sur le calendrier et sur le respect de la concertation.

Il va maintenant falloir creuser le contenu.

D’ores et déjà parmi les points, à priori positifs, on peut noter : le respect de l’ordre public (loi), la place de la branche ou la conciliation prud’homale.

Sur les points potentiellement négatifs, on trouve notamment les prud’hommes, les institutions représentatives du personnel, l’objectif des simplifications ou les traitements des vices de procédure.

Tous ces points seront prochainement traités dans la concertation où FORCE OUVRIERE défendra ses positions.

Les autres thèmes qui seront abordés ultérieurement (ex. assurance chômage, cotisations sociales ou retraites) feront l’objet d’autres analyses et réactions de FORCE OUVRIERE.

En France les pauvres sont… de plus en plus pauvres, alerte l’Observatoire des inégalités

Résultat de recherche d'images pour "pauvreté"

Latribune.fr – Par Jean-Christophe Chanut  |  30/05/2017

 L’Observatoire des inégalités a publié son second rapport. Il dresse un état des lieux complet sur les inégalités en France en matière de revenus, de patrimoine, d’éducation, etc. Il met en exergue un phénomène inquiétant: depuis quelques années, la pauvreté ne régresse plus. Au contraire, les pauvres ont tendance à s’appauvrir davantage.

Revenus, patrimoine, emploi, éducation, modes de vie, territoires, accès à la santé… Quel est l’état des lieu des inégalités en France ? C’est tout l’objet de ce second rapport (le premier a été publié en 2015) extrêmement complet publié par l’Observatoire des inégalités, un organisme totalement privé ne bénéficiant d’aucune subvention publique et soutenu par divers donateurs et contributeurs*. Ce rapport s’applique à expliquer où en sont les inégalités en France.

Quels sont les domaines où elles augmentent et ceux où elles diminuent… Et, le moins que l’on puisse dire, est que la situation est très contrastée.

Mais quelques chiffres clés donnent le ton : les 10% les plus fortunés détiennent 47% du patrimoine; un actif sur quatre est en situation de mal-emploi; 60% des élèves enfants d’ouvriers non-qualifiés sortent du système scolaire sans diplôme, contre 9% des enfants d’enseignants…

LIRE!

FONCTION PUBLIQUE : RECHERCHE MINISTERE DÉSESPÉRÉMENT !

Plus de 5 millions de fonctionnaires et agents publics des trois versants de la Fonction publique (Etat, territoriale et hospitalière) soit 20 % de l’emploi salarié, ont cherché en vain leur ministère et le nom de leur ministre lors de la promulgation du nouveau Gouvernement. C’est le Ministère de l’Action et des Comptes Publics qui sera désormais en charge de la Fonction publique et de ses agents.   

Il faut remonter dans le temps au gouvernement Fillon pour voir la Fonction publique annexée au ministère financier. Cette vision purement comptable et budgétaire de la Fonction publique poursuivie par les gouvernements suivants augure mal de la politique qui sera mise en œuvre demain.

Le Président de la République n’a pas caché ses intentions pour la Fonction publique dans son programme « En Marche » :

LIRE!

A LIRE AUSSI!

 

Les ATSEM

Paris, devant le musée d’Orsay, le 1er février 2017. Au pied d’une large banderole, un chœur de femmes pousse la chansonnette : « Pirouette, cacahuète…« .

Mais l’histoire qu’elles racontent n’est pas celle du « petit homme qui a une drôle de maison« . Les paroles décrivent leur vie quotidienne au travail, celle des ATSEM, c’est-à-dire les agents territoriaux spécialisés des écoles maternelles. Ce sont des femmes presque quasi exclusivement qui aiment leur activité, parfois passionnément. Mais, elles sont à bout.

« Il était une p’tite Atsem qui pratiquait une p’tite fonction […], chantent-elles. On lui a tant rajouté qu’elle est complétement usée, […] tout ce qu’elle fait n’est jamais assez. » Puis: « Elle était peu reconnue […].« 

LIRE LA SUITE!

Déclaration du Bureau Confédéral de la CGT-F.O

  Les citoyen(ne)s ont élu Emmanuel Macron président de la République, rejetant l’extrême droite. Le nouveau président de la République va avoir une responsabilité immense, pour ne pas dire historique.

Il s’agit, dans le respect des processus démocratiques, sans précipitation contre-productive, de ramener l’espoir dans la population et les travailleurs, d’apaiser les tensions en réglant les causes à l’origine de la double fracture, sociale et territoriale.

Depuis des années, Force Ouvrière met l’accent sur la nature socialement dégradante, économiquement inefficace et démocratiquement dangereuse des politiques économiques et sociales menées aux plans européen et national.

Savoir moduler, réviser ou modifier un programme, ne pas s’enfermer dans des certitudes paralysantes, respecter la liberté de négociation et la concertation sociale, ne pas confondre vitesse et précipitation, cela touche au fond et à la forme.

A écouter le nouveau Président, un premier test concernera le droit du travail, tant sur le contenu que sur la méthode, ce sera révélateur.

C’est dans cet état d’esprit que Force Ouvrière rencontrera le président de la République.

 

7 mai 2017

« Catégorie C – Modification des conditions d’avancement »

2 décrets parus au journal officiel viennent de modifier les conditions d’avancement de l’échelle C1 (ancienne échelle 3) à l’échelle C2  (anciennes échelles 4 et 5).

Avancement du 1er au 2ème grade en catégorie C

Le premier décret répond à une revendication portée de longue date par  Force Ouvrière : la suppression du lien entre examen professionnel et avancement au choix. Désormais, le nombre d’avancements au choix ne sera plus déterminé par le nombre de réussites à l’examen professionnel. Ainsi, il n’existera plus de blocage pour les agents de catégorie C recrutés sur la première échelle.

Pour Force Ouvrière, le gouvernement n’est pas allé assez loin, en effet, les agents de catégorie B restent toujours soumis à ce même type de règle pour leurs avancements de grade. Ce que nous avons dénoncé au CSFPT lors de l’examen de ce décret.

L’article 2 du décret prévoit également que les agents qui ont réussi l’examen professionnel de l’échelle 3 à l’échelle 4 conservent le bénéfice de cet examen professionnel pour accéder au 2ème grade de la catégorie C (échelle C2).

Passage en CAP des agents bloqués depuis 3 ans 

Un second décret publié également au journal officiel ce 4 mai prévoit une disposition pour les agents bloqués au dernier échelon de leur grade depuis au moins 3 ans au  31 décembre de l’année en cours.

LIRE!

Décret fin grade C1

Décret c1-c2

Arrêtés et Décrets sur les recrutements dans la police municipale.

Cher(e) Camarade,

Tu trouveras en pièce jointe le décret 2017-685 modifiant les épreuves du concours pour le recrutement des agents de Police Municipale ainsi que l’arrêté du 28 avril 2017 qui fixe le programme des épreuves de ce même concours.

Le décret 2017-685 vient modifier le décret 2014-932 qui fixe les modalités d’accès et conditions de concours pour le recrutement des agents de PM. »

LIRE!

 

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ POUR LES RETRAITÉS : L’UCR-FO MET EN GARDE!

Résultat de recherche d'images pour "complémentaire santé"

Jusqu’à présent, les retraités quittant leur entreprise et choisissant de rester couverts par leur complémentaire santé d’entreprise voyaient leur cotisation exploser : la part employeur de leur cotisation était mise à leur charge et ils subissaient la hausse des tarifs applicables. Mais du moins la loi prévoyait-elle que cette cotisation ne pouvait pas dépasser 150 % du tarif global applicable en activité (part salariale et part employeur), cela à vie, pour des garanties restant les mêmes.

Un décret du 21 mars 2017 modifie le système…….

LIRE LA SUITE!