CRÉATION DE LA SECTION NATIONALE PROFESSIONNELLE DE LA POLICE MUNICIPALE

Le comité national réuni du 16 au 19 septembre 2014 a voté, à la majorité, pour la création d’une section nationale police municipale et ce conformément aux statuts fédéraux.

Cette structure professionnelle a pour vocation de porter les revendications et d’assurer la défense des intérêts collectifs ou individuels des policiers municipaux et des gardes champêtres, mais aussi des agents de surveillance de voie publique (ASVP) et des opérateurs de vidéo protection (OVP).

Il est bien entendu qu’en aucun cas la section nationale police municipale ne peut se substituer aux structures de la Fédération (syndicats, groupements départementaux, régions).

LIRE LA SUITE                

RASSEMBLEMENT NATIONAL FORCE OUVRIERE LE 16 DECEMBRE 2014

La Commission Exécutive Confédérale s’est réunie le 24 octobre 2014.

•       Face à la dégradation continue de la situation économique et sociale en termes de salaires, d’emploi, de précarité, de protection sociale collective et de services publics républicains;

•      Contre le pacte de responsabilité avec, d’un côté 41 milliards d’euros d’aides globales non ciblées aux entreprises, d’un autre 50 milliards de réduction des dépenses publiques et sociales qui auront un effet récessif accentuant la logique d’austérité

La Commission Exécutive Confédérale décide d’un rassemblement national FORCE OUVRIERE en extérieur à Paris, le 16 décembre 2014.
Pour la Commission Exécutive, il s’agit, avec cette étape, de contribuer à tout moment à la
construction du rapport de forces nécessaire pour faire entendre les attentes et revendications des salariés actifs, chômeurs et retraités.
Dans la construction de ce rapport de forces, d’autres initiatives seront discutées, y compris au congrès confédéral de FORCE OUVRIERE, dont une manifestation nationale et un appel à 24 h de grève interprofessionnelle.

Adoptée à l’unanimité                                   Paris, le 24 octobre 2014

DECOUPAGE DES REGIONS : ÇA CONTINUE !

LE PROJET DE LOI DE REDECOUPAGE DES REGIONS N’EN FINIT PAS.

Après une carte à 13 régions, c’est maintenant une France à 15 régions qui pourrait être adoptée par les parlementaires.

Hier après-midi, le Premier ministre, Manuel Valls, devait « clarifier » la réforme territoriale lors de son discours devant le sénat. Il a proposé d’assouplir les critères de taille des intercommunalités, mais est revenu sur le nombre de 13 régions. Quant à la clarté, elle n’a pas été au rendez-vous.

Quoi qu’il en soit, cette intervention n’a pas modifié l’essence du projet gouvernemental : imposer des économies drastiques aux collectivités territoriales, sans prendre en compte les besoins de la population en matière de services publics.

LIRE LA SUITE

MAINTIEN DE LA CATÉGORIE ACTIVE

Le jeudi 9 octobre 2014, la Fédération Force Ouvrière des services publics et des services de santé a organisé un rassemblement à Bordeaux devant la Caisse des Dépôts et de Consignation et la CNRACL pour exiger la reconnaissance de la catégorie active.
Depuis quelques mois, au moment de partir en retraite, de nombreux agents dont le corps et le grade sont pourtant classés en catégorie active et notamment des auxiliaires de puériculture pourtant classés en catégorie active et notamment des auxiliaires de puériculture exerçant leurs fonctions dans les crèches pour les enfants du personnel, découvrent qu’ils sont obligés de repousser l’âge de départ à la l’âge de départ à la 
retraite initialement prévu (entre 57 ans et 60 ans), s’ils ne veulent pas subir une
importante amputation de leur pension. CE QUI EST INACCEPTABLE !

Cette situation intolérable est l’une des conséquences des lois de 2010 et 2014 (contre-réformes des retraites que FO a combattues). Celles-ci ont poussé encore plus loin la logique d’individualisation qui permet aujourd’hui des « interprétations » de l’arrêté du 12 septembre 1969 créant la catégorie active. Le code des pensions et cet arrêté contrairement au dispositif de compte individuel de la loi de 2014, reposent sur une
approche collective liant le bénéfice de la catégorie active au grade ou à des emplois précis.

Vous pouvez lire l’article à l’adresse suivante

http://foterritoriaux.org/actualites/pour-le-maintien-de-la-categorie-active-au-sein-de-la-categorie-active-suite

 

Avenir de la Fonction publique : 7 octobre 2014

La ministre Marylise Lebranchu, a présidé ce jour la réunion concernant l’avenir de la Fonction publique précédemment dénommé (PPCR) Parcours Professionnel Carrières et Rémunération).
La ministre a donc présenté le projet de calendrier modifié et les différentes séquences de négociation concernant l’amélioration des carrières des fonctionnaires.
La ministre s’est voulue rassurante en annonçant qu’elle avait mandat du Premier Ministre pour engager les négociations (sic !) et qu’elle aurait un budget pour aboutir, mais sans aucune précision.
LIRE LA SUITE

Déclaration FO « Avenir de la Fonction publique » 7 octobre 2014

Madame la Ministre,
Force Ouvrière, forte de son indépendance, a toujours été claire dans ses revendications et ses positionnements. Il en sera de même aujourd’hui.

Nous rappelons que FO revendique une refonte et une revalorisation de la grille indiciaire intégrant une part des primes, ce qui explique notre présence à cette réunion. Pour autant, Madame la Ministre, le démarrage du chantier sur l’amélioration des carrières ne pouvait pas plus mal débuter.

Le projet de loi de finances 2015 présenté par votre gouvernement s’inscrit dans le cadre de la réduction de 50 milliards des dépenses publiques. Pour Force Ouvrière, le pacte de responsabilité qui est partie intégrante du programme de stabilité avec la réduction de 50 milliards des dépenses publiques sont responsables du gel du point d’indice et des suppressions de postes.

LIRE LA SUITE

Nouvelle procédure de contrôle des arrêts maladie à compter du 6 octobre 2014 !

Les fonctionnaires, qui ne satisfont pas, deux fois sur une période de 24 mois, à leur obligation de transmettre leur avis d’arrêt de travail dans un délai de 48 heures, s’exposent à une réduction pour moitié de leur rémunération.

C’est ce que prévoit le décret relatif à la nouvelle procédure de contrôle des arrêts maladie dans les trois versants de la fonction publique, qui a été publié le dimanche 5 octobre au Journal officiel.

LIRE LA SUITE

Comité Confédéral National de la cgt FORCE OUVRIERE (Paris, les 2 & 3 octobre 2014)

Résolution

Réuni les 2 et 3 octobre 2014 à Paris, le CCN de la cgt FORCE OUVRIERE reprend et défend l’ensemble des revendications des résolutions du XXIIème Congrès confédéral de Montpellier (14 au 18 février 2011) et des derniers CCN.

Le CCN réaffirme son opposition au Traité de Stabilité, de Coordination et de Gouvernance (TSCG) qui vient en complément des traités antérieurs et qui sert de base aux politiques d’austérité destructrices de droits sociaux.

Le CCN dénonce les tractations menées en catimini par la Commission européenne avec d’autres Etats sur les projets de traités TISA1 et TTIP2 qui organisent de nouvelles dérèglementations et privatisations. Le CCN exige l’arrêt de ces tractations.

LIRE LA SUITE