Communiqué de presse du syndicat FO AP-HP

Le Directeur général de l’AP-HP vient de conclure avec la CFDT un accord qui remet en cause l’organisation et le temps de travail de l’ensemble des catégories de personnels de l’AP-HP. Cet accord a été conclu contre la volonté des personnels qui avaient manifesté et fait grève massivement en mai-juin 2015.

Le 11 juin, près de 25 000 personnels étaient en grève et 15 000 avaient manifesté du Siège de l’AP-HP à l’Elysée en exigeant le retrait du projet Hirsch de mise en place de la grande équipe, d’adaptation des plannings aux pics d’activité des services, de suppression des jours RTT (2 jours RR, fête des mères, 2 jours forfait protocole…) économisant ainsi au minimum 1800 postes (chiffres de la Direction générale).

LIRE LA SUITE

Fonctionnaires : un projet de loi « déontologie » portant sur leurs droits et obligations

Un projet de loi relatif à la « déontologie des fonctionnaires » propose de changer plusieurs règles statutaires en vigueur dans la fonction publique.

Il avait été présenté en juillet 2013…  Le projet de loi est soumis actuellement au Parlement selon une procédure accélérée (un seul examen par chambre). Le texte, qui modifie certaines règles du statut général de la fonction publique (loi du 13 juillet 1983), a été adopté le 8 octobre à l’Assemblée. Le texte sera à l’ordre du jour du Sénat au premier trimestre 2016. Il rappelle l’obligation de neutralité des agents, leur devoir de respect de la laïcité, leur obligation de se tenir hors de tout conflit d’intérêts. Le projet, qui crée la possibilité de consulter un « référent déontologue », annonce aussi des mesures protégeant les agents qui auront alerté leur hiérarchie sur un conflit d’intérêts constaté. Le texte propose encore de rendre communes aux trois versants de la fonction publique la sanction visant à l’exclusion temporaire de trois jours.

Lire la suite!

la lettre@FO Secteur Retraites.

Déclaration Force-Ouvrière au Conseil d’administration de l’ARRCO du 21/10/ 2015

En cohérence avec son refus d’accepter la trame de l’accord proposé le 16 octobre, FO ne présente pas de candidat à la présidence paritaire du conseil de l’ARRCO.

En premier lieu, pour FO, les propositions acceptées par une majorité d’organisations changent totalement la nature des régimes. De contributifs, ils deviennent redistributifs, dès lors qu’est introduite une notion fiscale qui, au passage, prend en compte les revenus du foyer et non le montant de la seule pension du futur retraité. Si FO est dans ses revendications solidaires de l’ensemble des salariés, elle ne cautionne pas ce changement qui va à l’encontre de l’esprit dans lequel les régimes ont été créés et qui garantit le paritarisme.

LIRE

« Le progrès ce n’est pas de réduire les droits des salariés et des retraités »

mercredi 21 octobre 2015 Jean-Claude Mailly

FO a donné un avis négatif sur l’accord qui a été trouvé vendredi entre patronat et syndicats sur l’Agirc/Arrco. Pourquoi ?

Depuis le début nous avons affirmé que nous voulions un compromis, que nous étions attachés à ces régimes, que nous étions prêts à faire des efforts, mais nous avons aussi dit que ce ne serait pas à n’importe quel prix. La logique d’un abattement était une ligne rouge. Le Medef y tenait absolument. Dans les faits, l’introduction de ce système d’abattement revient à repousser l’âge du départ à la retraite.

Il fallait bien sauver financièrement ces régimes et regagner des marges budgétaires, non ?

Un ouvrier qui perçoit 1 300 euros de pension et qui part à 62 ans aura 50 euros de moins par mois. Pour les salariés c’est la double peine, entre critères de cotisation et critères d’âge que l’on durcit. Cela pénalise les femmes, ceux qui pouvaient partir en bénéficiant du dispositif des carrières longues…

LIRE LA SUITE

PROTOCOLE AFP – PPCR : POURQUOI FO EST CONTRE

Le 17 juillet 2015, la Ministre de la Fonction Publique a adressé à l’ensemble des  fédérations syndicales de fonctionnaires, un « projet d’accord relatif à l’avenir de la fonction publique : la modernisation des parcours professionnels, des carrières et des rémunérations ».

Après l’avoir analysé sur sa partie RH et avoir produit les grilles de reclassement (C, B et A), FO a consulté l’ensemble de ses structures syndicales jusqu’à mi-septembre. Les instances respectives de nos fédérations concernées se sont positionnées le 21 septembre 2015 en annonçant que FO ne signerait pas cet accord. 

La CGT et Solidaires ont également pris la même décision faisant que les parties signataires (FSU, CFDT, UNSA, CFTC, CGC et FA-FP) n’ont pas réussi à représenter 50% des personnels, l’accord est donc devenu nul et non avenu.

LIRE LA SUITE!

FO POLICE MUNICIPALE DEMANDE A ETRE RECU A L’ELYSEE

Visiblement le Président de la République a été sensible à la demande de reconnaissance et de protection  de nos collègues nationaux. En effet à l’issue du rassemblement organisé à l’initiative du syndicat UNITE SGP POLICE FO,  François HOLLANDE a décidé de recevoir les représentants des syndicats de police dès la semaine prochaine.

Pour FOPM, les policiers municipaux ont droit eux aussi, à la reconnaissance et à la protection. 

LIRE LA SUITE!

Secteur FO Retraites – Prévoyance – Mutuelle

Objet: Généralisation de la complémentaire d’entreprise frais de santé (Mutuelle) obligatoire au 1er janvier 2016

Après l’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013, qui généralise la couverture complémentaire santé, la loi n°2013-504 du 14 juin 2013 relative à la sécurisation de l’emploi prévoit l’obligation à compter du 1er janvier 2016 et pour l’ensemble des entreprises de couvrir leurs salariés en matière de frais de santé par des garanties collectives et obligatoires. Ainsi, au 1er janvier 2016, 22 millions de salariés auront droit à une couverture santé complémentaire minimale. Force Ouvrière n’a pas signé l’ANI de janvier 2013 qui pose dans l’article 1 le principe de l’interdiction des clauses de désignation de l’organisme assureur. En laissant «la liberté de choix» aux entreprises, les signataires ont tué la désignation, condamnant cet outil de mutualisation. Force Ouvrière aurait accueilli favorablement le principe de la généralisation de la complémentaire santé sous réserve qu’elle soit effective et de qualité.

LIRE LA SUITE!

Lettre service-public.fr n° 758 du 15 octobre 2015

Bonjour,

Veuillez trouvez ci joint toutes les infos utiles, Force Ouvrière avec Vous, pour Vous.

Grippe saisonnière : lancement de la campagne de vaccination

Votre logement et le bruit : une application en ligne pour évaluer le niveau de nuisances sonores

Écoliers, collégiens, lycéens : tous en vacances à la Toussaint

Passage à l’heure d’hiver dimanche 25 octobre 2015

Fonction publique : quel remboursement des frais de transport ?

Retraites : prise en compte des stages de formation professionnelle des chômeurs

Compte personnel d’activité : quels droits et quels bénéficiaires ?

Transport par autocar : ouverture aux opérateurs privés sur les petites distances

Vente en ligne de lunettes et lentilles : les mentions obligatoires précisées

Permis de conduire : le courriel vous avertissant d’un retrait de points, c’est pour bientôt

Pensions de retraite : + 0,1 % depuis le 1er octobre 2015

Comité Confédéral National de la cgt FORCE OUVRIERE Paris, les 7 & 8 octobre 2015

Résolution

Réunis les 7 et 8 Octobre à Paris, le CCN s’inscrit dans l’ensemble des revendications des résolutions du 23ème Congrès confédéral de février 2015 à Tours.

Mettre un terme à l’austérité, une nécessité sociale et démocratique

 Les politiques d’austérité mises en œuvre par les gouvernements sous le dictat de la Commission Européenne en Europe comme en France sont destructrices de services publics, d’emplois et de droits sociaux. Elles génèrent également une montée des inégalités et de la précarité. Face à ce dogme socialement, économiquement et démocratiquement suicidaire, le CCN réaffirme son opposition au Pacte Budgétaire Européen dont le Traité de Stabilité de Coordination et de Gouvernance (TSCG).

LIRE LA SUITE