APPLICATION UNILATERALE DE CERTAINES DISPOSITIONS PREVUES DANS LE PROJET DE PROTOCOLE « PPCR » DANS LE CADRE DE L’EXAMEN DU PROJET DE LOI DE FINANCES

FIN DES AVANCEMENTS AU MINIMUM

Les députés ont adopté, dans le cadre du projet de loi de finance (PLF) la fin de l’avancement au minimum dans la Fonction Publique Territoriale. Ce qui relevait d’une pratique, issue des négociations dans de nombreuses collectivités, va disparaître. Pour la Fédération Force Ouvrière des personnels des Services Publics et des Services de Santé, cette suppression est inacceptable. Les fonctionnaires territoriaux, qui sont les moins bien rémunérés, n’avaient souvent que cet avantage en terme de carrière.

LIRE LA SUITE!

Complément d’informations

 

COURRIER À BERNARD CAZENEUVE DE FO POLICE MUNICIPALE –

Monsieur Bernard CAZENEUVE

                                   Ministre de l’Intérieur Place Beauvau

                                   75800 -Paris Cedex 08

 

Paris, le 17 novembre 2015

Monsieur le Ministre,
Devant le drame qui touche la Nation, et malgré la gravité des évènements, nous nous devons d’attirer de nouveau votre attention sur la situation des policiers municipaux.
Dès samedi, des maires ont pris la décision d’engager leurs agents de police municipale non armés sur des missions de sécurisation ou de protection de lieux publics.

LIRE LA SUITE!

 

Après le 13 novembre : défendre la démocratie et les valeurs républicaines

Éditoriaux de Jean-Claude Mailly

Terrorisme, barbarie, lâcheté, horreur, les mots se bousculent pour qualifier les attentats qui ont ensanglanté Paris vendredi dernier. Nous pensons d’abord à toutes celles et ceux qui ont perdu un ou plusieurs proches qui assistaient au concert au Bataclan ou qui étaient attablés aux terrasses.

Rien ne peut justifier de tels actes fanatiques. Il s’agissait bien de tuer des innocents, de vouloir faire peur, de terroriser. Au-delà des troubles géopolitiques importants qui secouent la planète, notamment depuis la guerre du Golfe, ce sont aussi des valeurs et principes qui sont reniés, dont celui de la démocratie, régime qui permet non seulement la reconnaissance des divergences mais aussi leur libre expression.

LIRE

Baisse du niveau de vie des retraités, Témoignages au cours d’un rassemblement le 24 novembre

Certains voudraient faire croire que les retraités sont des privilégiés et que leur situation est des plus enviables. En réalité c’est tout le contraire, leur situation se dégrade lentement mais surement avec le cumul des mesures prises depuis 1993.

Dans le cadre de la journée nationale prévue le 24 novembre la CGT, FO et la FSU appellent les retraités à apporter leurs témoignages de cette dégradation et des conséquences qu’elle engendre sur leur quotidien à 15h au cours du rassemblement devant la sous-préfecture de MULHOUSE

LIRE LA SUITE!

Attentats parisiens: L’horreur

Les attaques terroristes intervenues dans  la  nuit du vendredi 13 novembre à Paris et     Saint-­‐Denis soulèvent l’horreur. Choqué et révolté comme toute la population par ces actions meurtrières, la  fédération FO des personnels des services publics et des      services de santé exprime sa solidarité et sa compassion envers les innombrables   victimes et leurs familles.

La  fédération salue  l’intervention et le professionnalisme des collègues             fonctionnaires et agents publics dont ceux de la police, des sapeurs pompiers et des      personnels de santé.

La fédération réaffirme son attachement indéfectible aux valeurs de la République de         Liberté, d’Égalité, de Fraternité et de Laïcité ainsi qu’à la démocratie.

Journée de mobilisation des Retraité(e)s Mardi 24 novembre 2015

   

            .      Pour la défense de leur pouvoir d’achat

           .     Pour une véritable prise en charge de l’aide à l’autonomie

          .     Pour des services publics de qualité et de proximité

                       Rassemblement à 15 heures devant la sous-préfecture de Mulhouse 

 

CGT FO FSU

UNIONS SYNDICALES DES RETRAITES DU HAUT-RHIN

Quand le libéralisme s’attaque aux acquis sociaux…

À plusieurs reprises j’ai indiqué que le libéralisme économique s’accompagne de l’autoritarisme social. Cet autoritarisme conduit ainsi, au niveau international comme dans certains pays européens, à vouloir remettre en cause le droit de grève.

Sur le plan international, ce sont les attaques récurrentes des employeurs au niveau du BIT contre les normes et notamment celle qui, sur la base de la liberté syndicale, concerne le droit de grève.  Actuellement ce droit de grève est également attaqué au Royaume-Uni, en Espagne et en Belgique. Il y a quelque temps ces attaques étaient plus soft : il s’agissait, par exemple, d’imposer des obligations en matière de service minimum dans les transports. C’étaient en fait des prémices.

LIRE LA SUITE!