MAINTIEN DE LA CATÉGORIE ACTIVE

Le jeudi 9 octobre 2014, la Fédération Force Ouvrière des services publics et des services de santé a organisé un rassemblement à Bordeaux devant la Caisse des Dépôts et de Consignation et la CNRACL pour exiger la reconnaissance de la catégorie active.
Depuis quelques mois, au moment de partir en retraite, de nombreux agents dont le corps et le grade sont pourtant classés en catégorie active et notamment des auxiliaires de puériculture pourtant classés en catégorie active et notamment des auxiliaires de puériculture exerçant leurs fonctions dans les crèches pour les enfants du personnel, découvrent qu’ils sont obligés de repousser l’âge de départ à la l’âge de départ à la 
retraite initialement prévu (entre 57 ans et 60 ans), s’ils ne veulent pas subir une
importante amputation de leur pension. CE QUI EST INACCEPTABLE !

Cette situation intolérable est l’une des conséquences des lois de 2010 et 2014 (contre-réformes des retraites que FO a combattues). Celles-ci ont poussé encore plus loin la logique d’individualisation qui permet aujourd’hui des « interprétations » de l’arrêté du 12 septembre 1969 créant la catégorie active. Le code des pensions et cet arrêté contrairement au dispositif de compte individuel de la loi de 2014, reposent sur une
approche collective liant le bénéfice de la catégorie active au grade ou à des emplois précis.

Vous pouvez lire l’article à l’adresse suivante

http://foterritoriaux.org/actualites/pour-le-maintien-de-la-categorie-active-au-sein-de-la-categorie-active-suite