« Le progrès ce n’est pas de réduire les droits des salariés et des retraités »

mercredi 21 octobre 2015 Jean-Claude Mailly

FO a donné un avis négatif sur l’accord qui a été trouvé vendredi entre patronat et syndicats sur l’Agirc/Arrco. Pourquoi ?

Depuis le début nous avons affirmé que nous voulions un compromis, que nous étions attachés à ces régimes, que nous étions prêts à faire des efforts, mais nous avons aussi dit que ce ne serait pas à n’importe quel prix. La logique d’un abattement était une ligne rouge. Le Medef y tenait absolument. Dans les faits, l’introduction de ce système d’abattement revient à repousser l’âge du départ à la retraite.

Il fallait bien sauver financièrement ces régimes et regagner des marges budgétaires, non ?

Un ouvrier qui perçoit 1 300 euros de pension et qui part à 62 ans aura 50 euros de moins par mois. Pour les salariés c’est la double peine, entre critères de cotisation et critères d’âge que l’on durcit. Cela pénalise les femmes, ceux qui pouvaient partir en bénéficiant du dispositif des carrières longues…

LIRE LA SUITE