POLICE MUNICIPALE

ENCORE L’UN DES NOTRES QUI EST TOMBE EN SERVICE

Nous voudrions bien sûr, modérer nos propos. Nous n’avons aucune intention de récupération de la situation, mais nous ne pouvons nous résigner à passer sous silence la colère de toute une profession qui se sent ignorée, délaissée et abandonnée à son sort.

Une fois passée l’émotion suscitée par le drame de Cavalaire, combien de maires, combien de responsables politiques vont se soucier du sort des 20 000 policiers municipaux ?

LIRE