La lutte pour obtenir le retrait du projet de loi VALLS – GATTAZ – BERGER se poursuit et s’amplifie.

La dernière réunion interrégionale du 25 avril 2016 a permis de faire avancer la nécessité d’organiser partout des assemblées générales où les travailleurs débattront de la suite des grèves interprofessionnelles et notamment de celle du 28 avril 2016. Ils décideront, avec le soutien des organisations syndicales FO – CGT – FSU – SOLIDAIRES de la reconduction de la grève interprofessionnelle et du blocage du pays.

Contrairement à toute la désinformation des derniers jours sur le « ça va mieux » nous considérons pour notre part que 3 520 000 chômeurs ça ne va pas mieux. Qu’ils mènent leurs campagnes pour les présidentielles comme ils le souhaitent, mais qu’ils ne prennent pas le travailleurs pour des imbéciles. Ce sont ces derniers qui sont en contrats précaires, en CDD et surtout continuellement sur le « fil du rasoir » de la flexibilité.

LIRE!