Mobilisation et grève interprofessionnelle le 19 mars 2019

Cher(e)s Camarades,

Comme suite à la circulaire confédérale que nous vous avons transmise le 13 février 2019, confirmant un appel à la mobilisation et à la grève pour une journée interprofessionnelle le 19 mars prochain, à l’appel de FO – CGT- Solidaires- UNEF- UNL -UNL SD, nous vous adressons les préavis de grève envoyés ce jour aux ministères concernés par les champs de notre fédération.

Vous en souhaitant bonne réception.

PREAVIS GREVE DU 19 MARS 2019ADRESSE A O DUSSOPT

appel à la mobilisation et à la grève pour une journée interprofessionnelle le 19 mars 2019

Résultat de recherche d'images pour "mobilisation dessin"

Communiqué des organisations syndicales et de jeunesse CGT, FO, Solidaires, UNEF, UNL, UNL SD

La situation sociale en France est marquée par l’expression diverse et multiple d’un mécontentement social grandissant, par l’aspiration à une véritable justice sociale et fiscale, par la dénonciation des reculs sur les libertés publiques comme individuelles.

Le mouvement des gilets jaunes est l’expression récente de cette profonde crise sociale. Alors que les annonces faites par le président de la République ou son gouvernement n’ont pas répondu aux attentes, alors que des lois portant atteinte aux libertés syndicales et de manifester sont votées, que les prix des produits de consommation courante continuent à la hausse, que la suppression de l’ISF n’est pas remise en cause, que le chômage progresse…

Le « grand débat national » ne peut ni se substituer, ni contourner, encore moins être opposé aux revendications sociales et syndicales.

LIRE

COMMUNICATION DU BUREAU CONFÉDÉRAL « Cesser le travail ensemble le même jour, Public et Privé – pour se faire entendre »

Résultat de recherche d'images pour "grève générale dessin"

Le mouvement des Gilets jaunes, à son origine, est l’expression d’une profonde crise sociale. Celle des « fins de mois difficiles » et des inégalités multiples, de l’abandon de territoires, notamment avec la disparition ou l’éloignement des services publics et les destructions d’emplois, de l’incertitude sur l’avenir en lien avec la précarité des situations et l’affaiblissement des dispositifs de solidarité.

Ce n’est pas faute, pour FO, d’avoir alerté de longue date que les politiques d’austérité étaient dangereuses économiquement, socialement et démocratiquement. Les réponses apportées par le gouvernement le 10 décembre n’ont pas éteint la crise. Là encore, FO avait prévenu.

On ne peut durablement contraindre les salaires, en n’augmentant pas véritablement le SMIC pas plus que le point d’indice dans la Fonction publique, ni les retraites et pensions. La réponse ne peut non plus être « maintenir le cap » en imposant de nouvelles réformes réduisant le service public et la protection sociale à une « dépense publique »

LIRE!

Loi « anti-casseurs »

Résultat de recherche d'images pour "loi anti casseur dessin"

 Une atteinte à la liberté de manifestation Organisation pacifiste, démocratique et républicaine,

FO rappelle que la liberté de manifester relève des droits fondamentaux, protégés en particulier par l’OIT, et condamne ses restrictions, sa répression et le fichage des manifestants et syndicalistes. Or, la proposition de loi « anti-casseurs » actuellement en débat devant le Parlement contient des dispositions concernant le fichage des manifestants, l’interdiction préventive individuelle de manifester, un périmètre de sécurité autour des manifestations, l’alourdissement des peines.

FO appelle le parlement à ne pas voter une loi « de circonstances » conduisant, avec de telles mesures, à attenter aux libertés publiques constitutionnellement garanties, notamment, la liberté de manifester, composante essentielle de la liberté d’expression.

Paris, le 29 janvier 2019

Circulaire Confédérale n°31-2019 du Secrétariat Général : Réunion du 6 février 2019 sur le Grand débat à Matignon

Chers camarades,

Vous trouverez ci-joint la déclaration faite par Michel Beaugas, qui représentait la Confédération, lors de la réunion d’information sur le Grand débat à Matignon (Premier Ministre et Ministre du Travail) avec les interlocuteurs sociaux (organisations syndicales et organisations d’employeurs).

 A noter, qu’en dehors de la CGT (absente) et FO – qui l’a à nouveau exprimé – les autres organisations présentes sont pleinement inscrites dans le Grand débat.

 Vous trouverez ci-joint également la tribune FO parue dans le Monde.

 Nous vous joignons la lettre adressée hier par le Secrétaire général à ses homologues des confédérations syndicales conformément à la poursuite de la mise en oeuvre du mandat du congrès.

 Des contacts sont en cours.

Lire!

FO-PM – Communiqué – RV MINISTERE DE L’INTERIEUR le 22 janvier 2019

Une délégation de notre organisation a été reçue ce mardi 22 janvier au ministère de l’Intérieur par le Préfet Philippe ALLONCLE, Délégué aux coopérations de sécurité.

Cette rencontre avait un double objectif : 1 Réaffirmer que la revendication prioritaire de FOPM est d’obtenir l’ouverture de négociations sur le volet social, notamment

  • :  La généralisation à un taux unique de l’ISF (indemnité spécifique de fonction), 
  • L’intégration de l’ISF dans le calcul de la pension de retraite, 
  • L’intégration de la catégorie C en cat. B, de l’actuelle cat. B en cat. A et intégration de l’actuelle cat. A dans un nouveau cadre d’emplois de direction et de conception de cat. A, 
  • La bonification quinquennale (gain d’une annuité tous les 5 ans) pour l’ensemble des cadres d’emplois de la police municipale

LIRE!

Les raisons sur la non-participation de FO-Fonction publique à la pétition intersyndicale

Cher(e)s camarades,

Certains d’entre vous s’interrogent sur la non-participation de FO-Fonction publique à la pétition intersyndicale.

Les raisons sont les suivantes :

Nous avons estimé qu’une énième pétition, dont la portée et l’efficacité sont connues, ne répondait en rien à l’urgence sociale du moment.

  • Nous avons donc proposé aux autres organisations de durcir la contestation en s’appuyant sur la volonté de la CGT et de la FSU  qui , en décembre, nous proposait une journée de grève et d’actions pour la fin janvier. A notre grande surprise ces 2 organisations, pour des raisons différentes, ne voulaient plus s’engager dans l’action.
  • Face à l’immobilisme constaté, nous avons pris une initiative avec notre semaine de grève du 3 au 10 février, qui se décompose en un périple du Havre à Paris et un rassemblement national le 7 février à Paris.

Dans ce contexte, il est évident que nous privilégions notre action, sa réussite et non une pétition qui ne sert que de prétexte à certaines organisations pour ne pas organiser la lutte et indirectement accompagner le gouvernement.

FONCTIONNAIRES AGENTS PUBLICS TOUS À MATIGNON POUR REVENDIQUER

Image associée

Les 5,5 millions de fonctionnaires et agents publics font face à un mépris sans précédent du gouvernement Philippe : 

  •  Oubliés de toutes les mesures de revalorisation des salaires avec une 8ème année de gel en 10 ans.
  •   Oubliés de la mise en place d’une prime exceptionnelle de 1 000 euros telle que 
    proposée dans le privé,                                                   
  •  Mise en difficulté pour effectuer leurs missions par des milliers de suppressions de 
    postes et des restructurations permanentes, 
  •  Inquiets pour l’avenir du Statut général des fonctionnaires et ses valeurs de liberté, 
    égalité, fraternité et laïcité garantissant l’égalité de traitement des usagers. 

Face à un gouvernement qui n’entend aucune revendication de Force Ouvrière ni des autres organisations et poursuit la destruction du service public républicain, l’heure n’est  plus aux simples communiqués. 

L’heure est à la grève et à l’action. 

Ainsi Force Ouvrière Fonction publique a déposé un préavis de grève du dimanche   03 février au dimanche 10 février 2019. 

Deux actions vont rythmer cette période de grève : 

Du 03 au 06 février dans tous les départements de métropole et d’outre-mer, l’organisation d’assemblées générales ou d’heures mensuelle d’information pour préparer la montée    sur Paris et dans le même temps impulser et toutes initiatives locales (audiences chez le préfet, actions voire blocage de service, etc.). 

▪ Simultanément du 03 au06 février, une délégation Force Ouvrière va effectuer un périple  pour alerter l’opinion sur la présence indispensable des services publics de proximité.

 Ainsi nous partirons du Havre( ville du Premier ministre) pour arriver à Matignon.              Le 07 février rassemblement  national  à  Paris  à  Matignon  pour  réclamer  et  obtenir 
l’amélioration de notre pouvoir d’achat  

Les modalités du périple seront détaillées dans un prochain communiqué. 

Force Ouvrière Fonction Publique s’engage seule dans ce combat contre la politique d’austérité du gouvernement constatant que les autres organisations syndicales  de la fonction publique n’ont pas souhaité s’y associer à ce stade. Si, d’aventure,       celles-ci veulent s’inscrire pour lutter à nos côtés sur nos revendications,  elles seront les bienvenues au rassemblement national à Paris.

D’ici là FORCE OUVRIÈRE, organisation libre et indépendante, prend ses responsabilités et appelle tous les fonctionnaires et agents publics à se mobiliser.