RIFSEEP : UNE USINE A GAZ !!!

GENERALITES :

Le RIFSEEP est un nouveau régime indemnitaire introduit par le décret n°2014-513 du 22 mai 2014. Il a vocation à se substituer à l’ensemble des régimes indemnitaires existants à ce jour (PFR, IAT, IEMP…).

Le RIFSEEP se compose de 2 parties

  • La première partie, versée mensuellement est essentiellement basée sur les fonctions, déterminée par des critères, mais elle doit également prendre en compte l’expérience professionnelle. Ainsi cette indemnité repose à la fois sur le poste attribué à l’agent et sur l’agent lui-même.
  • La seconde partie, dénommée complément indemnitaire, est versée annuellement en fonction de l’engagement professionnel et de la manière de servir. Elle est en lien direct avec l’évaluation professionnelle. Et constitue un élément facultatif du RIFSEEEP (dans le sens où son montant peut être égal à 0).

LIRE LA SUITE!

Pétition en ligne

Cher(e) Camarade,
A la demande du syndicat FO de l’Hopital de Rouffach, nous vous invitons à signer une pétition en ligne pour défendre l’autonomie du CH de Rouffach et la spécificité du soin en Santé Mentale en cliquant sur le lien ci dessous.

https://www.change.org/p/madame-le-ministre-de-la-sant%C3%A9-marisol-touraine-ministre-de-la-sant%C3%A9-15-jours-pour-sauver-la-psychiatrie-moderne-%C3%A0-l-h%C3%B4pital-de-rouffach-68?recruiter=78696902&utm_source=petitions_show_components_action_panel_wrapper&utm_medium=copylink

 

courrier intersyndical pour une meilleure reconnaissance du grade d’agent de maîtrise

Madame la Ministre,
La maîtrise se définit par une forte technicité et une fonction d’encadrement dans trois filières importantes du versant territorial : la filière technique (agent de maitrise), la filière sapeurspompiers professionnels (sous-officiers de SPP) et la filière police municipale (chef de police municipale et brigadier chef principal).
Deux réunions se sont tenues les 3 mai et 20 juin pour aborder l’évolution du cadre d’emplois des agents de maîtrise. Nous déplorons qu’aucune proposition syndicale n’ait été prise en compte dans le cadre de ce groupe de travail.

LIRE

C’EN EST TROP !

NOUS INTERPELLONS LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, LE PREMIER MINISTRE, LE MINISTRE DE L’INTÉRIEUR….

FACE À LA MENACE TERRORISTE…LA GÉNÉRALISATION DE L’ARMEMENT DES POLICIERS MUNICIPAUX DOIT ÊTRE DÉCRÉTÉE DANS LES PLUS BREFS DÉLAIS…
LES UNITÉS DEJA ARMÉES DOIVENT POUVOIR DÉTENIR DES ARMES ADAPTÉES … COMME LEURS HOMOLOGUES NATIONAUX, LES GENDARMES, LES DOUANIERS, L’USAGE DE l’ARME DOIT ÊTRE ASSOUPLI POUR LES POLICIERS MUNICIPAUX ET ILS DOIVENT ÊTRE AUTORISÉS À PORTER LEURS ARMES EN DEHORS DES HEURES DE SERVICE ….

LIRE LA SUITE

Par la voix de la ministre, le gouvernement ferme aussi la porte du dialogue social dans la Fonction Publique

Sollicitée par nos 6 organisations syndicales par courrier le 2 juin, la Ministre en charge de la Fonction publique a répondu le 13 juin dernier. Alors que nos organisations représentant près de deux tiers des voix aux élections professionnelles sollicitaient un rendez-vous sur plusieurs questions très importantes (pouvoir d’achat, RIFSEEP, rapport LAURENT, précarité, Lois de Finances 2017, réformes en cours, carrières…), la Ministre écrit en substance qu’il est urgent…. De nous fermer la porte. On passera vite sur l’argutie juridique laissant entendre que « la règlementation » contraint la Ministre à n’organiser des rendez-vous qu’en séance plénière avec l’ensemble des organisations syndicales. En effet, aucun texte ne vient confirmer une telle affirmation qui d’ailleurs, bien évidemment, ne correspond pas aux pratiques réelles.

LIRE!

LOI TRAVAIL « le combat continue »

Chers Camarades,

La mobilisation contre la loi travail continue. nous vous invitons :
Le 23 juin, pendant l’examen au Sénat, à se déployer sur l’ensemble du département pour soumettre aux salarié-e-s, aux privé-e-s d’emploi, aux jeunes, et aux retraité-e-s la votation citoyenne et à participer aux actions de grève et d’appel à rassemblement qui pourront être décidées localement.
Le 28 juin prochain, date prévue du vote du Sénat, pour remettre la votation citoyenne auprès de la préfecture de Colmar en organisant des grèves et en rejoignant la manifestation unitaire à Colmar (dont l’heure n’est pas encore fixée)

 

DECLARATION DE LA COMMISSION EXECUTIVE CONFEDERALE

La Commission Exécutive de FORCE OUVRIERE dénonce les propos du Premier ministre qui, face à un projet de loi multi minoritaire (contesté par 60% de syndicats représentatifs et imposé au 49.3 en première lecture à l’Assemblée Nationale), refuse tout dialogue social.

En surfant sur des violences inacceptables que FORCE OUVRIERE a toujours fermement condamnées, en accusant les syndicats et en menaçant d’interdire les manifestations, le Premier Ministre manque de sang-froid et de responsabilité. Depuis plusieurs mois FORCE OUVRIERE met, en particulier, l’accent sur les points les plus dangereux du projet de loi dont l’inversion de la hiérarchie des normes qu’elle n’acceptera jamais. La Commission Exécutive appelle les pouvoirs publics à se ressaisir et, plutôt qu’invoquer le dialogue social, à pratiquer sérieusement et concrètement la concertation indispensable dans une démocratie. FORCE OUVRIERE a déposé des propositions précises.

D’ores et déjà la Commission Exécutive de FORCE OUVRIERE prévient que s’il prenait l’idée au gouvernement de passer en force à l’Assemblée Nationale en juillet avec le 49.3, elle ne lâcherait pas, y compris à la rentrée.

 

Adoptée à l’unanimité

 

 

 

 

 

 

 

Paris, le 16 juin 2016